Faire sortir le trauma du corps : l’approche sensorimotrice

" Un traumatisme ce n'est pas ce qui t'arrive à toi, c'est ce qui se passe à l'intérieur de toi en conséquence de ce qu'il t'est arrivé."

Gabor Maté.

La genèse des symptômes

La théorie polyvagale nous apprend que lors d’un traumatisme, une réaction de figement se produit. Cette réaction est commune aux mammifères. Il s’agit « de faire le mort » dans un mécanisme d’auto-protection. Cependant, si pour les animaux une suite est donnée, naturellement, quand la menace est passée, ce n’est pas le cas pour l’homme dont le souvenir de la menace reste figé corporellement.

La mémoire traumatique est donc une expérience avant tout sensorielle.

Les études ont montré que les animaux se secouent, tremblent et se frottent après un choc traumatique de façon à libérer l’énergie de survie emmagasinée lors du figement. L’homme, lui reprend sa vie avec ce figement coincé dans son corps, cette énergie piégée, causant toutes sortes de symptômes qui seront les symptômes du traumatisme.

L’approche sensorimotrice fondée par Pat Odgen insiste sur le fait ce n’est pas le traumatisme qui crée les symptômes, c’est la réaction de figement, provoquant une déconnexion entre le corps et l’esprit.

L'approche développée par Pat Odgen

Cette approche va consister à aider la personne, en la guidant doucement, à développer une tolérance croissante aux émotions supprimées et aux sensations corporelles difficiles. Il faudra accéder à la mémoire corporelle de l’événement, c’est elle qui nous intéresse, pas l’histoire en elle-même. Il n’est donc pas nécessaire de discuter des événements du passé.

Si vous êtes coincé dans un mécanisme de défense au point que cela vous coupe des relations avec les autres, vous mette dans une position passive dans la vie familiale, affective ou professionnelle, vous fasse expérimenter des émotions désagréables sans arriver à les réguler, un brouillard cognitif, des symptômes physiques chroniques tels que des douleurs, de la fatigue, une tension interne, alors vous bénéficierez grandement d’une approche sensorimotrice.

Pleine conscience et auto-régulation

Le thérapeute vous aidera à vous auto-réguler en reprenant contact avec vos sensations corporelles, en développant leur acceptation pour les amener à se calmer d’elles-mêmes. Pour cela, il commence par développer votre sentiment de sécurité. L’acceptation des sensations peut se faire lorsqu’on développe des qualités de pleine conscience, sans jugement de ce qui arrive, sans besoin de changer ce qui se produit, pour se retrouver dans le moment présent et dans le corps puis laisser celui-ci en charge de terminer la sensation. Le client apprend à s’auto-réguler. C’est cet apprentissage qui va aider les clients à faire l’expérience de la réalité actuelle plutôt que de continuer à réagir comme si le traumatisme persistait.

L'aide thérapeutique

Pour aider le client à accepter ses sensations corporelles, le thérapeute dispose d’outils comme l’EFT, les mouvements oculaires, l’hypnose qui permettent de traiter les émotions désagréables et les pensées perturbantes qui surviennent dans cette exploration.

Le thérapeute vous aidera donc à retrouver un accès à vos ressources puis apprendra à votre corps à terminer la réponse défensive pour lui donner une issue, une fin. Cette étape marque la fin du sentiment d’impuissance et permet un retour de la personne à un sens de contrôle de sa vie. Elle triomphe enfin de l’événement. Pour terminer le travail, les séquelles du traumatisme au niveau du système de croyances (les pensées comme "je suis nul", "je ne vaux rien") et de l'identité de victime doivent être nettoyées en raison des tensions et douleurs qu’elles continuent d’induire dans le corps.

Ici encore la PNL, l'hypnose, les mouvements oculaires et le Matrix Reimprinting sont des outils d'une grande pertinence.

Une approche intégrative

On le voit, l’approche sensorimotrice, en se basant sur un modèle théorique compris par les neurosciences (la théorie polyvagale) est une approche holistique qui agit sur les différents cerveaux -cortex, cerveau limbique et cerveau reptilien-. Il s’agit donc d’intégrer les trois niveaux de traitement du traumatisme – cognitif, émotionnel, et sensorimoteur- avec ce dernier comme point d’entrée. Dans cette approche, l’hypnose, l’EFT les mouvements oculaires, la pleine conscience ont leur place en complément d’approches plus centrées sur le corps comme la TRE, le yoga, la danse thérapeutique.

 

Pour en savoir plus :
Le trauma et le corps,, une approche sensorimotrice de la psychothérapie
Kekuni Minton, Pat Ogden, Clare Pain

Préface de : Daniel Siegel, Bessel Van der Kolk

Editions De Boeck

Partagez sur les réseaux !

A propos de Frédérique Mehrez

Coache PNL, Maitre praticienne en hypnose ericksonienne, passionnée par les thérapies brèves, le changement rapide et la neuroplasticité, j'aime accompagner les personnes qui me font confiance vers leurs objectifs et plus encore.